St Bernard

St Bernard

Bernard de Clairvaux est une figure emblématique de son siècle. Il est né en 1090 au Château de Fontaine près de Dijon. Son père était Tesclin, sa mère Aleth de Montbard (de la parentèle des ducs de Bourgogne). Bernard de Fontaine entre à Clairvaux sous l’abbatiat d’Etienne Harding (fondateur de Clairvaux) et prend le nom de Bernard de Claivaux. Il fut instruit en l’église de Saint-Vorles, à Châtillon-sur-Seine. On conte, de ce temps, une histoire qui, même si elle est allégorique, est lourde de signification :

En cette église de Saint-Vorles existait "une image de la Mère de Dieu, faite d’un bois que l’âge a plus noirci que le soleil. Le visage est longuet, les yeux grands sans excès, les joues ni trop enflées ni trop abattues. Elle est assise et tient le petit Jésus en son giron… "

C’est très exactement une Vierge Noire. Or la légende veut, que se trouvant un jour en prière devant cette Vierge, Bernard demanda : "Monstra te esse matrem …" Marie pressa son sein et trois gouttes de lait jaillirent sur les lèvres de Bernard.

L’allégorie est alchimique, elle peut aussi signifier que Bernard, nourri au lait de la Vierge Noire, s’est abreuvé aux sources profondes de la tradition druidique. Les Celtes vénéraient la déesse Ana et en Bretagne l’on voue encore une grande dévotion à Sainte Anne. St Bernard se donne pour maîtres les chênes et les hêtres. Deux arbres sacrés des Celtes. Il aurait également été instruit par des moines Culdéens (irlandais).

St Bernard donna ses règles au Temple, il lui confia aussi sa mission et lui enseigna les secrets dont il était détenteur. Ces secrets n'ont jamais été dévoilé, ni par les Templiers, ni par les Corporations de constructeurs.