Les Assacins.

Si le soufisme recouvre au sens large le concept d’ésotérisme musulman il ne faut pas écarter pour autant l’existence de confréries ou sociétés occultes du monde arabe, l’Ordre des Assacis, Assacins ou Haschichins peut être classé dans ces dernières. L’Ordre des Assacis, de assas gardien : gardien de la terre sainte, fut créé à la fin du XI siècles par Hassan Sabbah, le Cheikh El Djebir ou le Vieux de la Montagne. Cet ordre possédait une hiérarchie semblable à celle de l’Ordre du Temple Chevaliers = Refik, les Ecuyers = Fedavi et les Frères ou Sergents = Lassik. Ils portaient des vêtements de mêmes couleurs, manteaux blancs et croix rouges pour les Templiers, tunique blanche et ceinture rouge pour les Assacis. Les Assacis se rattachaient au courant ismaïlien émanant d’Ismaïl. C’est un ordre militaire et religieux, la prière et les exercices spirituels occupant une place fondamentale chez les Assacis. M Henry Corbin a écrit : " L'exégèse spirituelle du sens ésotérique " ta'wîl-e bâtin " de la prière, c'est adorer Dieu avec son âme pensante, en s'orientant, pour la recherche de la gnose du Livre et de la religion positive, vers la " qibla " des esprits, laquelle est le Temple de Dieu, ce Temple en qui est renfermée la Gnose divine, je veux dire l'Imâm en Vérité… je crois que l'on peut dire que le " quête de l'Imâm " représentait pour un Ismaïlien ce que la " quête du Graal " représentait pour nos Chevaliers mystiques et nos ménestrels ".

L'empereur Frédéric II, a écrit aux rois de l'Occident : « Les templiers reçoivent les musulmans en amis et participent à leurs rites, portes closes ». Comment peut-il dire qu'ils participent à leur rites puisque les portes sont closes ? Par-contre, les Soufis et les Templiers avaient des points de vues et des intérêts commun, ils partageaient ce que l'on appelle la Tradition : savoir qui transcende les religions.

(Les templiers et leurs mystères de Patrick Rivière éditions de Vecchi)