Jacques de Molay

Le Grand Maître Jacques de Molay est né en 1243. Après avoir été arrêté en 1307 par Philippe le Bel. Il est emprisonné, torturé et meurt sur un bûcher dressé à la pointe de l’île aux juifs, face à la cathédrale Notre Dame de Paris. Le vendredi 13 octobre 1314, Il rend le dernier soupir non sans avoir lancé un anathème sur les destructeurs de l’Ordre et adressé une dernière prière à Dieu face à Notre-Dame.



La dernière prière de Jacques de Molay :

" Seigneur, permet-nous de réfléchir sur les tourments que l’iniquité et la cruauté nous font endurer. Pardonne, ô ! mon Dieu, les calomnies qui ont amené la destruction de l’Ordre dont ta Providence m’avait établi le chef.

Permet qu’un jour le monde détrompé connaisse mieux ceux qui s’efforçaient de vivre pour Toi.

Nous espérons de Ta Bonté la récompense des tourments et de la mort que nous endurons pour jouir de Ta Divine Présence dans les séjours bienheureux.

Vous, qui nous voyez prêt à périr dans les flammes, vous jugerez de notre innocence.

Je somme le pape Clément V dans les quarante jours, Philippe le Bel dans un an, à comparaître devant le légitime et terrible trône de Dieu, pour rendre compte du sang qu’il ont injustement et méchamment versé ! ".

Il voulut aussi qu’on le tournât vers Notre Dame et dit : "En elle, disait la Règle du Temple, et en son honneur seront, s'il plaît à Dieu, la fin de nos vies et la fin de notre religion, quand il plaira à Dieu que ce soit ".

D’après un autre témoin le Maître aurait crié "les corps sont au Roy de France, mais les âmes sont à Dieu ! ".

 

Malédiction ou pas, les destructeurs de l‘Ordre du Temple moururent dans les mois qui suivirent : le pape Clément V le 20 avril 1314, Philippe le Bel le 29 novembre 1314, le premier conseiller du roi, le chevalier ès loi Enguerrande de Marigny, fut pendu le 30 avril 1315 par des barons mécontents. Entre temps Nogaret était mort de maladie en avril 1313, le grand inquisiteur de France est mort poignardé et les deux principaux témoins les félons Gérard de Laverna et Bernard Palet sont pendus après quelques crimes obscurs.